Fotos

Photographer's Note

Le drame de l’Église : Elle cherche désespérément un Sauveur


Le drame de l’Église au Québec, c’est qu’elle cherche désespérément un Sauveur et c’est le cas de le dire, le Sauveur ne s’est pas encore manifesté même si on l'a chanté et loué pendant la Noël qui vient de passer...

Prenez par exemple l’église de Saint-Arsène construite en 1868; il y a longtemps quelle a été payée, mais les coûts de son entretien sont prohibitifs en raison de l’augmentation substantielle des coûts de chauffage et de réfection. L’exode des paroisses rurales est peut-être un facteur aggravant mais le manque de revenu causé par cet exode n’est pas déterminant. Les pèlerins désertent l’Église et les communautés culturelles construisent des temples qui sont plus adaptés à leurs croyances et répondent plus à leurs besoins.

L’augmentation substantielle des coûts de l’énergie au cours des dernières années, et la disparition du tarif préférentiel biénergie d’Hydro-Québec ont fait en sorte que plusieurs églises ne sont pas chauffées pendant l’hiver. Alors on se tourne vers les gouvernements municipaux, provincial et fédéral pour obtenir de l’aide financière…mais le Sauveur anticipé fait la sourde oreille et s’en lave les mains.

Au rythme où vont les choses, et selon les experts du patrimoine religieux au Québec, il sera impossible de sauver toutes ces églises et plusieurs communautés devront se résigner à leur fermeture ou à en changer leur vocation.

L’Église de Saint-Arsène illustre bien le désarroi actuel; les entrées ne sont pas déblayées, le stationnement est désert et il n‘y a pas âme qui vive sauf le photographe qui aura tôt fait de passer à un autre sujet…

mvdisco, Buin, pierrefonds ha puntuado esta nota como útil.

Photo Information
Viewed: 4845
Points: 8
Discussions
  • None
Additional Photos by Jean Pierre Forest (FORJP001) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 598 W: 80 N: 913] (3819)
View More Pictures
explore TREKEARTH